LE FONDEMENT DE L’ALLIANCE AVEC DIEU

RÉFLEXION SUR LES TEXTES BIBLIQUES DU DIMANCHE (LA LITURGIE CATHOLIQUE)

DATE: LE 18 SEPTEMBRE 2022

XXVe DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE / C

PREMIÈRE LECTURE : Amos 8,4-7 PSAUME : Psaume 112

DEUXIÈME LECTURE : 1 Timothée 2,1-8

ÉVANGILE : Luc 16,1-13

Nous célébrons le XXVe Dimanche du Temps Ordinaire. Les lectures de la liturgie de ce jour nous convient à demeurer attachés aux principes qui fondent notre alliance avec Dieu. Dans la première lecture, le Prophète Amos, Prophète de la justice sociale, dénonce le comportement des enfants d’Israél dont la vie était caractérisée par l’injustice sociale et l’abus du pouvoir vis-à-vis des pauvres et des humbles du pays.

En effet, la raison était simple: Israël avait violé la Loi du Seigneur et n’était plus à la hauteur de l’Alliance que le Seigneur avait conclue avec leurs Pères. Par conséquent, toutes leurs affaires n’étaient plus fondées sur la justice de Dieu, moins encore sur l’amour; leur amour pour les affaires du Seigneur était tourné vers le profit malhonnête. Le fondement de leur relation avec Dieu était détruit.

La branche ne peut se détacher du tronc et après espérer encore recevoir de la sève afin de porter des fruits. Dieu est la source de tout bien et le fondement de toute prospérité qui conduit au vrai bonheur. Tout ce que l’homme croit atteindre en enfreignant la Loi de Dieu sur l’amour et la justice n’est qu’illusion et déception (Jean 15, 5).

Dans l’évangile, Jésus nous met en garde contre toute recherche accrue des biens de ce monde. Le mot grec “mamonas” d’origine aramaïque signifie richesse, argent, propriété. Il s’agit ici de tout bien déifié, c’est-à-dire ce qui a tendance à posséder le cœur de l’homme, ce qui rend l’homme esclave au détriment de ce qui fonde sa relation avec Dieu, les valeurs chrétiennes.

En réalité, Dieu met à notre disposition la richesse de la création et des biens spirituels afin que nous en servions pour sa plus grande gloire. Il serait donc une erreur grave de porter son choix sur les biens du Créateur et ne pas servir le Créateur. En d’autres termes, aimer les choses du Créateur plus que lui-même, c’est de l’idolâtrie que Jésus fustige dans l’évangile.

Voilà pourquoi Jésus invitait ses disciples à chercher d’abord le Royaume des cieux et sa justice (Matthieu 6,33), car lorsque la vie chrétienne est fondée sur Dieu, le Roc Éternel, les biens de ce monde et les biens spirituels seront à notre service pour la plus grande gloire de Dieu (Philippiens 3,7-8). Cependant, si les soucis et l’amour pour la richesse envahissent notre cœur au point de perdre la paix intérieure qui vient de notre relation avec Dieu, nous perdrons notre marche vers la vie éternelle (Jérémie 8,6).

Jésus exige de notre vie chrétienne l’intégrité : choisir Dieu comme Maître qui guide et oriente toute notre existence selon sa volonté. En faisant ainsi, notre discernement vis-à-vis de la richesse sera éclairé par la lumière de l’Évangile et guidé par la force du Saint Esprit. En louant les pratiques malhonnêtes de l’intendant de l’évangile, Jésus met en exergue l’importance de l’usage sage des opportunités. Ce gérant savait qu’il ne pouvait plus changer son passé, mais qu’il avait l’opportunité de préparer son avenir et il a tout fait pour y parvenir. Ainsi, les chrétiens doivent-ils être souples pour bondir sur chaque opportunité qui leur ouvre la porte de la miséricorde et de la grâce de Dieu (2 Co 5,20-21; 6,1-2; Hébreux 12,14).

Très souvent, nous sommes bornés sur le passé, sur les choses dont nous n’avons pas la maîtrise ; par conséquent, on reste aveuglé devant l’opportunité qui nous est offerte pour avancer. C’est pour cette raison que Jésus avait pleuré sur Jérusalem, car elle avait ignoré le temps où elle a été visitée (Luc 19,41-44).

PRIÈRE : Seigneur Jésus-Christ, donne-moi la grâce de porter toujours mon choix sur Toi; et que mon cœur ne se ferme pas à Ta grâce de réconciliation. Guéris notre monde en désarroi. Amen

Michel Manga, SVD

MISSIONNAIRES DU VERBE DIVIN APOSTOLAT BIBLIQUE- PROVINCE SVD DU CONGO

“Que devant la lumière du Verbe et l’esprit de grâce se dissipent les ténèbres du péché et la nuit de l’incroyance. Et que le cœur de Jésus règne dans le cœur de tous les hommes. Amen

(Saint Arnold Janssen)