“HUMILITÉ: CLÉ DE L’ÉLÉVATION DIVINE”

RÉFLEXION SUR LES TEXTES BIBLIQUES DU JOUR (LITURGIE CATHOLIQUE)

DATE: LE 28 AOÛT 2022 XXIIe DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE

PREMIÈRE LECTURE : Siracide 3,17-18.20.28-29

PSAUME : Psaume 67

DEUXIÈME LECTURE : Hébreux 12,18-19.22-24a

ÉVANGILE : Luc 14,1.7-14

Nous célébrons aujourd’hui le XXIIe Dimanche du Temps Ordinaire de l’année liturgique C. Les lectures proposées pour notre méditation illustrent la nécessité de marcher en présence du Seigneur en toute humilité.

Dans la première lecture, Ben Sira nous instruit sur l’humilité : “Mon Fils, accomplis toute chose dans l’humilité…la condition de l’orgueilleux est sans remède, car la racine du mal est en lui”. En effet, de l’hébreu”Anavah, l’humilité fait référence à la bonté et à la douceur (2 Sam 22,36); en d’autres termes, être humble c’est laisser la bonté et la douceur s’exprimer dans tout ce que nous faisons et disons.

Dans la même perspective d’idées, l’humilité est la capacité d’être vrai devant Dieu, vis-à-vis des autres et avec soi-même. Elle vient du désir de se mettre au service de Dieu et des autres avec tous ses sens.

L’humilité est cette attitude d’ouverture et de soumission à la grâce de Dieu qui veut faire de nous des serviteurs et non des maîtres. C’est vouloir se dépouiller de toute vaine gloire de ce monde pour que l’esprit de Jésus, doux et humble de cœur, caractérise toute notre existence (Mt 11,29-30; Phil 2,6-11).

L’humilité c’est savoir dire en toute honnêteté qu’ici je peux avec la grâce de Dieu, et là je ne peux pas. En d’autres termes, c’est savoir reconnaître ses qualités et ses faiblesses en vue de compter sur la grâce de Dieu qui rend toute chose possible (Luc 1,37).

Dans l’évangile, Jésus nous révèle que l’humilité est cette disposition intérieure qui nous aide à penser d’abord aux autres. Les experts en “Management” disent que beaucoup de gens portent sur eux un signe invisible qui laisse lire: “Faites-moi sentir que je suis important”. C’est la maladie de notre siècle ; et malheureusement, cela se fait jusqu’au détriment des autres.

Cependant, si nous arrivons à travailler sur nous-mêmes afin que ce désir de grandeur soit vaincu par l’humilité nous pourrions réussir dans nos relations interpersonnelles et être des hommes et des femmes selon le cœur de Dieu.

Il sied de souligner que Jésus ne nous demande pas de pratiquer la fausse humilité qui est aussi détestable à Dieu que l’orgueil. Dieu n’est pas impressionné par notre désir de grandeur, mais par notre bonté et douceur dans le service que nous rendons aux autres. Pour briller, on n’a pas besoin d’étouffer les autres, mois encore de détruire leur réputation car l’élévation véritable vient de Dieu. N’oublions pas que notre salut est le fruit de l’humilité ou du dépouillement de soi réalisé par notre Dieu. Suivons son exemple.

PRIÈRE : Seigneur Jésus-Christ, que ton esprit d’humilité qui nous a valu le salut me façonne chaque jour afin que je demeure le disciple selon Ton Cœur. Guéris notre monde en désarroi. Amen

Michel Manga, SVD

MISSIONNAIRES DU VERBE DIVIN

APOSTOLAT BIBLIQUE- PROVINCE SVD DU CONGO

“Que devant la lumière du Verbe et l’esprit de grâce se dissipent les ténèbres du péché et la nuit de l’incroyance. Et que le cœur de Jésus règne dans le cœur de tous les hommes”. Amen (Saint Arnold Janssen)