XXIVème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE B

RÉFLEXION SUR LES TEXTES BIBLIQUES DU JOUR (LA LITURGIE CATHOLIQUE). PREMIÈRE LECTURE: Isaïe 50,5-9 PSAUME: Psaume 114 DEUXIÈME LECTURE: Jacques 2,14-18 EVANGILE: Marc 8,27-35.

THÈME: “LA SOUMISSION A DIEU”. Nous célébrons aujourd’hui le XXIVème Dimanche du Temps Ordinaire. Les textes de la liturgie de ce jour mettent en exergue la notion de la soumission à la volonté de Dieu, dans la réalisation de ses plans. Dans le troisième Chant du Serviteur Souffrant que le Prophète Isaïe nous présente dans la première lecture, il y a la notion de la soumission totale à la volonté divine. Le Serviteur Souffrant est convaincu de la présence et du secours de Dieu dans tout ce qui lui arrivait. Quatre fois dans ce troisième Chant, il fait allusion au “Seigneur Dieu”: “Jéhovah Adonaï” qui signifie “Souverain Dieu”. Cela signifie que Dieu est le Maître de chaque famille humaine et c’est la soumission totale qu’il attend de nous dans toutes les sphères de la vie. Le Serviteur Souffrant sait que ce qu’il endure maintenant n’est pas éternel, car Dieu est Souverain et Il interviendra pour défendre sa cause. Ceci nous invite au calme et à avoir toujours confiance au Seigneur au moment des difficultés et des épreuves, comme dirait Job: “Je sais que mon rédempteur est vivant, et qu’il se lèvera le dernier sur la terre” (Job 19,25). Rester à l’écoute et avec le Seigneur dans la prière est ce qui fait grandir en nous la confiance et la volonté de demeurer fidèles au Seigneur contre vents et marées. Aujourd’hui dans notre monde, nous sommes menacés par la notion de la réussite dans le monde des affaires ou de la technologie: “il faut réussir sa vie à tout prix”, jusqu’au mépris des valeurs chrétiennes qui nous font comprendre, d’une autre manière, la notion du sacrifice et de la soumission à la volonté divine.

Dans l’évangile, Jésus se présente comme ce Serviteur Souffrant qui voit dans sa souffrance un plan merveilleux de Dieu pour l’humanité. L’apôtre Pierre a des difficultés à réconcilier la notion du Messie et de la souffrance. Après avoir reconnu en Jésus le Messie, Pierre est blâmé une minute après parce qu’il ne s’est pas laissé guider par l’esprit de Dieu. Les pensées humaines ont besoin d’être soumises au discernement de l’Esprit Saint. Il nous arrive également de nous comporter comme Pierre. Il sied de noter qu’être chrétien n’exclut pas la possibilité de faire face aux épreuves de la vie. Ce qui est plus important c’est de rechercher la volonté de Dieu dans tout ce qui nous arrive et de comprendre sa méthode. L’épreuve de notre foi produit la patience, c’est-à-dire la soumission à la volonté divine (Jacques 1,3). Ce que nous attendons de Dieu ne sera pas toujours accompli comme nous le souhaitons; ses bénédictions ne nous arrivent pas toujours dans l’emballage de couleur que nous préférons. Nous avons besoin du discernement et de la soumission à sa volonté. PRIÈRE: Seigneur Jésus-Christ, Tu es le Messie. Donne-moi la grâce de me laisser guider par Ton esprit de soumission à la volonté du Père. Guéris notre monde en désarroi. Amen! Michel Manga, SVD.

MISSIONNAIRES DU VERBE DIVIN APOSTOLAT BIBLIQUE- PROVINCE SVD DU CONGO “Que devant la lumière du Verbe et l’esprit de grâce se dissipent les ténèbres du péché et la nuit de l’incroyance. Et que l’amour de Jésus règne dans le coeur de tous les hommes”. Amen (Saint Arnold Janssen)!