XIVème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE B

RÉFLEXION SUR LES TEXTES BIBLIQUES DU JOUR (LA LITURGIE CATHOLIQUE): PREMIÈRE LECTURE: Ezéchiel 2,2-5. PSAUME: Psaume 122. DEUXIÈME LECTURE: 2 Co 12,7-10. EVANGILE: Marc 6,1-6.

THÈME:LA MISSION PROPHÉTIQUE“. Nous célébrons le XIVème Dimanche du Temps Ordinaire de l’Année liturgique B. Les textes bibliques choisis nous font comprendre l’appel et la mission d’un prophète. La première lecture est tirée du livre du prophète Ezéchiel. En effet, le thème clé de ce livre est: “Exhiber la révérence pour le nom et la gloire de Dieu”. Les trois premiers chapitres parlent de: la contemplation de la gloire de Dieu, l’écoute de sa Parole et comment devenir le gardien de Dieu pour son peuple. Les trois points constituent l’essence même de l’appel et la mission d’un prophète. Il sied de noter que lorsque Ezéchiel a reçu l’appel de Dieu, Israël était en exil à Babylone. Dieu lui fait voir sa gloire et lui parle, faisant ainsi de lui un prophète pour son peuple. Ezéchiel est appelé “Fils de l’homme”, et ça sera utilisé 93 fois dans son livre. Daniel sera également appelé “Fils de l’homme” (Daniel 8,17). En réalité, c’est un titre messianique que le Seigneur Jésus va utiliser 82 fois pendant son ministre pour se référer à Lui-même. Mais dans le cas d’Ezéchiel et Daniel, ce titre souligne leur humanité et mortalité. Ezéchiel était face contre terre dans la poussière quand Dieu lui parlait. C’est pour lui rappeler et à nous le commencement très humble de l’humanité (Genèse 1,24; 3,19). Très souvent, nous oublions cette réalité et on se place au centre de tout. La commande de la Parole et la puissance de l’Esprit ont rendu Ezéchiel capable de se mettre debout. Le nom même d’Ezéchiel signifie “Dieu renforce”. C’est seulement quand nous suivons l’ordre de la Parole de Dieu et la mouvance de l’Esprit Saint que nous pouvons faire face à la réalité du monde et se tenir debout.

Il convient de signaler qu’Ezéchiel devrait s’adresser à un peuple qui se retrouve en exil à cause de sa désobéissance. Alors le verset 5 dit: “Qu’ils écoutent, ou qu’ils n’écoutent pas, -car c’est une maison de rebelles, -ils sauront pourtant qu’il aura eu un prophète parmi eux”. Cela signifie qu’il aurait aucune excuse car la grâce de Dieu était avec eux à travers son prophète; donc Ezéchiel devrait accomplir sa mission et ne pas se soucier du refus du peuple. Dieu a appelé Israël “Une nation de rebelles”. Le mot hébreu utilisé, “goy”, était réservé aux païens. Israël était le peuple choisi de Dieu, mais ils agissaient comme les païens qui n’avaient pas toutes les bénédictions et privilèges de Dieu. Chaque fois, Israël rejetait la Parole de Dieu. Dans l’évangile, Jésus, le “Fils de l’homme”, est rejeté par les siens à cause de son origine humaine. La grâce de Dieu peut nous passer outre si nous n’ouvrons pas les yeux de la foi pour reconnaître les merveilles que Dieu réalise dans notre vie à travers les humains, ses serviteurs. Il y avait une évidence qui pouvait les aider à exhiber leur foi: les oeuvres de Jésus et sa sagesse. Mais ils ont fermé les yeux pour ne pas les reconnaître pensant qu’ils le connaissaient mieux: “Ce n’est pas le Fils de…”. Que de fois n’avons-nous pas fermer les yeux sur les qualités des autres pour ne n’exhiber que leurs faiblesses? Saint Paul nous encourage avec ces mots:”Ma grâce te suffit: ma puissance s’accomplit dans la faiblesse” (2 Co 12,9). Cette parole s’adresse à tout celui qui s’engage dans la réalisation du “Bien”. Que les reconnaissent ou pas, continuons à faire le Bien (Galates 6,9; 2 Thess 3,13). PRIÈRE: Seigneur Jésus-Christ, Tu as les paroles de la vie éternelle. Donne-moi la grâce de toujours aimer et mettre en pratique Ta Parole de vie. Guéris notre monde en désarroi. Amen! Michel Manga, SVD.

MISSIONNAIRES DU VERBE DIVIN, APOSTOLAT BIBLIQUE – PROVINCE SVD DU CONGO. “Que devant la lumière du Verbe et l’esprit de grâce se dissipent les ténèbres du péché et la nuit de l’incroyance. Et que l’amour de Jésus règne dans le coeur de tous les hommes”. Amen (Saint Arnold Janssen)!