Homélie du jour: 19 novembre 2020

RÉFLEXION SUR LES TEXTES BIBLIQUES DU JOUR, JEUDI DE LA XXXIIIème SEMAINE DU TEMPS ORDINAIRE PREMIÈRE LECTURE: Apocalypse 5, 1-10 PSAUME: Psaume 149 EVANGILE: Luc 19, 41-44

“LAMENTATION”: Pendant que la foule se réjouissait à l’approche de Jérusalem, Jésus a pleuré sur elle. C’est comme le Prophète Jérémie qui pleura à la destruction de Jérusalem (Jérémie 9, 1…). En effet, Jésus pleure parce que ces gens ont raté l’opportunité qui leur était accordée de se réconcilier avec Dieu ; ils ont préféré rester dans leur ignorance spirituelle et dans leur aveuglement. Quand Jésus regarde l’avenir de Jérusalem, il voit le terrible jugement qui devrait s’abattre sur ces gens qui ont refusé de reconnaître le temps de la visitation divine (Jean 1, 11; Luc 19, 14). Ces pleures révèlent l’amour de Dieu pour l’humanité. Aucun artiste ne produit une oeuvre d’art et souhaite en même temps sa destruction. Nous sommes l’ouvrage des mains de Dieu. Son coeur est percé chaque fois que l’homme s’éloigne de Lui (Joël 2, 12; Zacharie 1, 3). Dieu nous envoie ses serviteurs pour que nous demeurions vigilants et prêts pour sa venue. Sa Parole nous est adressée chaque jour, c’est pour que nous ne nous éloignons pas de Lui. Le jugement de Dieu s’abattra sur tous ceux qui ont refusé de reconnaître le temps de la visitation divine. Dans sa vision, Jean voit comment se déroule le jugement de Dieu. Personne n’est digne de se tenir debout devant Dieu. Mais grâce à Jésus, nous sommes devenus un peuple qui appartient à Dieu et le règne est à notre disposition. C’est un règne sur les anti-valeurs qui obscurcissent la manifestation du règne de Dieu au milieu de ses enfants. PRIÈRE: Seigneur Jésus-Christ, Tu as fait de moi le co-héritier du Royaume. Que Ta grâce me soutienne jusqu’au bout pour vivre éternellement avec Toi. Guéris notre monde en désarroi, Amen! Michel Manga, SVD