Homélie du jour: 06 novembre 2020

RÉFLEXIONS SUR LES TEXTES BIBLIQUES DU JOUR, VENDREDI DE LA XXXIème SEMAINE DU TEMPS ORDINAIRE PREMIÈRE LECTURE : Philippiens 3, 17-4,1 PSAUME: Psaume 121 EVANGILE: Luc 16, 1-8

I. ” DISCERNEMENT ET HABILETÉ”: Dieu a confié la création, l’oeuvre de ses mains, à l’homme pour qu’il en soit le gérant. Même si la gestion lui est confiée, l’homme reste redevable envers le Créateur. Par son travail, l’homme acquiert certains biens matériels qui font essentiellement partie de sa vie spirituelle, sa relation avec Dieu. Jésus avait déjà prévenu les riches du danger de l’argent. Dans la péricope de l’évangile d’aujourd’hui, il en parle à ses disciples qui n’en ont presque pas. Pour Jésus ce n’est pas la quantité dont il est question, mais la relation que nous établissons avec les biens matériels et comment cela nous aide dans notre relation avec le Créateur qui nous les a confiés. Dans la gestion des biens matériels, l’homme a besoin d’un bon discernement afin qu’il ne s’éloigne pas de son Créateur. Dans l’évangile, Jésus fait l’éloge d’un gérant malhonnête. C’est le discernement qu’il a de sa situation qui suscite l’admiration auprès de Jésus. Le gérant a été très habile dans la façon dont il a voulu sauver sa vie. Jésus constate que les fils de ce monde sont très habiles lorsque leurs intérêts sont en danger; ils cherchent des voies et moyens pour ne pas payer le pot cassé. Mais les fils de la lumière, ceux qui écoutent chaque fois la Parole de Dieu, ne sont pas habiles. Jésus a révélé le désir le plus ardent du coeur de Dieu: il veut que l’homme se réconcilie avec Lui afin qu’il ait la vie éternelle ( 2 Corinthiens 5, 17-21; Jean 10, 10b). Si les fils de ce monde sont capables de tout faire afin de sauvegarder leurs intérêts, nous sommes appelés à tout faire pour que les intérêts du Royaume soient préservés. Dans un monde caractérisé par la soif du profit, l’égoïsme, la jalousie, Dieu attend que nous fassions un bon discernement et soyons très habiles quand il faut arranger les choses avec Lui et le prochain. Saint Paul également nous demande de faire attention, car beaucoup vivent en ennemis de la Croix du Christ, c’est-à-dire ils ne suivent pas les valeurs chrétiennes, mais mettent leur espoir dans les choses de la terre. Ceux qui suivent le Christ doivent travailler pour promouvoir les vraies valeurs chrétiennes qui nous donnent accès à la vie éternelle (Colossiens 3, 2). PRIÈRE: Seigneur Jésus-Christ, Tu m’as montré le chemin de la vie éternelle. Fais que je reste attaché aux vraies valeurs de la vie chrétienne. Guéris notre monde en désarroi. Amen! Michel Manga, SVD

II. Dans le jargon kinois on emploie souvent le concept”bouliste”. C’est quelqu’un qui est capable de concevoir ou de créer un fait ex nihilo pour en faire une réalité. Le bouliste est capable de duper ou de mentir son interlocuteur pour son avantage. Jésus loue ce gérant malhonnête pour son habileté, c-à-d, son ingéniosité ou créativité dans le mal. Si nous sommes capables de chercher des astuces pour gagner la confiance et de la symphatie des gens de ce monde, nous devrions être “astucieux”, créatifs pour gagner le Royaume des Cieux. “Qu’est-ce que j’apprends à ton sujet?” Cette question nous revient dans notre relation avec le Christ. Sommes-nous dignes de confiance? Jean Yangia, SVD.