Homélie du jour: 5 novembre 2020

RÉFLEXION SUR LES TEXTES BIBLIQUES DU JOUR, JEUDI DE LA XXXIème SEMAINE DU TEMPS ORDINAIRE, PREMIÈRE LECTURE: Philippiens 3, 3-8a PSAUME: Psaume 104 EVANGILE: Luc 15, 1-10

I. Pas mal des gens ont réagi suite au “propos” du Pape François face au LGBT. Certains n’ont même pas hésité de le qualifier de tous les maux. Dans l’Évangile d’aujourd’hui, à travers les 2 paraboles, Luc nous introduit dans le coeur de Jésus “Misericordia”, un coeur qui souffre avec et aime. Jésus est venu chercher ceux qui sont perdus et malades. Nous sommes comme les pharisiens et juifs passant tout notre temps à critiquer et juger les autres. Que celui qui n’a jamais péché, lui jette la première pierre”. Si le Seigneur tient compte de nos fautes, nul ne tiendra devant lui. Ne fermons pas la Porte du Ciel aux autres. Laisse-toi regarder par le Christ, car il t’aime. Jean Yangia, SVD.

II. “LA MISÉRICORDE DIVINE”: Jésus avait une mission qu’il a réalisée en suivant un horaire divin. Son objectif était de sauver les pécheurs, leur révéler l’amour que son Père avait pour eux (Jean 10,10); et même si les Pharisiens et les Scribes le critiquaient pour l’accueil qu’il réservait aux pécheurs, il était resté ferme et constant. Ce n’est pas tout le monde qui verra les choses selon l’inspiration reçue. Nos ambitions et notre zèle pour la réalisation de la mission que nous avons reçue pourraient être mal interprétées, mais ce qui est important n’est pas ce que les gens disent mais comment on reste ferme et déterminé à atteindre son objectif. Jésus n’a pas nié la gravité du péché, mais il veut nous faire comprendre que le péché n’est pas plus fort que l’amour de Dieu pour chacun de ses enfants. En plus, devant Dieu chacun existe comme s’il était l’unique être vivant. Raison pour laquelle, il est prêt à laisser les 99 brébis pour aller chercher celle qui est perdue. Dieu ne veut perdre aucun de ses enfants (Ezéchiel 18, 32). Si Lui le Créateur a beaucoup de compréhension envers nous, pourquoi nous envoyons déjà au diable ceux que Dieu lui-même veut sauver? La mission que chacun de nous a reçue est d’aller faire des disciples; faire en sorte que les gens découvrent la miséricorde de Dieu (Matthieu 9, 13; 28, 19). Une autre caractéristique de la vie en Dieu est la joie. Ce concept est repris plusieurs fois dans l’évangile d’aujourd’hui. Cette joie vient de la conversion des pécheurs. La réussite des autres, leur progrès, leur épanouissement doit créer en nous un sentiment de joie et non le contraire (Romains 12, 15). Le propriétaire du monde ne veut perdre aucune de ses créatures. Telle doit être notre orientation dans la réalisation de la mission qu’il nous a confiée. Dieu ne se laisse pas consoler tant qu’un seul être humain est loin de Lui. Et lorsque nous nous convertissons, c’est la joie totale au ciel. Saint Paul nous exhorte à n’avoir qu’un seul objectif dans notre mission: gagner la vie en Dieu pour les autres et pour nous-mêmes : c’est avoir le Christ et considérer le reste comme balayures. PRIÈRE: Seigneur Jésus-Christ, Tu m’as cherché(e) et Tu m’as donné(e) la vie des enfants de Dieu. Donne-moi la grâce de ne jamais m’éloigner de Toi. Guéris notre monde en désarroi. Amen! Michel Manga, SVD