Homélie du jour: 03 novembre 2020

RÉFLEXION SUR LES TEXTES BIBLIQUES DU JOUR, MÉMOIRE DE SAINT MARTIN DE PORRES PREMIÈRE LECTURE: Philippiens 2, 5-11 PSAUME: Psaume 21 EVANGILE: Luc 14, 15-24

I.”LE BANQUET DU SEIGNEUR”: Aujourd’hui, l’Eglise fait mémoire de saint Martin de Porrès, né en 1579 à Lima. Il entra tout jeune chez les dominicains et demeura comme frère convers. Il fut chargé de soigner les malades du monastère et de donner la nourriture aux pauvres. Martin s’était vraiment mis au service des malheureux et des passants. Sa réponse à tous ceux qui l’injuriaient était juste se mettre à genoux pour embrasser leurs pieds. Son unique souci était de leur apporter la douceur et l’humilité du Christ crucifié. Dans le silence de la prière et de l’adoration, il puisait force et patience pour servir tous ses frères. Méprisant toute gloire humaine, il trouvait la vraie sagesse dans l’amour du Christ crucifié. Il était surnommé: “Martin de la charité”. À l’image de Jésus qui a librement accepté le sacrifice de la Croix, Saint Martin de Porrès s’est livré à la dureté et à l’incompréhension des hommes. Il a su y répondre par l’amour et la miséricorde et son attitude si humble est devenue un message de lumière pour tous. À l’école de “Martin de la charité”, ouvrons nos coeurs à l’appel du Christ: “Venez maintenant, tout est prêt”. Dieu nous invite à se réjouir avec Lui; c’est le festin de l’amitié et du service. Sa générosité n’a pas de limites, il invite tout le monde à faire l’expérience de son amour et en être l’ambassadeur. Saint Jean Chrysostome disait dans un sermon de Pâques: “Le festin est prêt; participez tous; que personne ne s’en aille affamé. Que tous se délectent au banquet de la foi”. Oui, le banquet de la foi c’est la vie donnée au Christ pour le service de l’humanité, comme fit Martin de Porrès. Au soir de notre vie, nous serons jugés sur l’amour. Il faut que toute notre vie soit éclairée par cette exigence qui nous tourne vers nos frères et soeurs, afin de faire rayonner l’Evangile du Christ. PRIÈRE: Seigneur Jésus-Christ, Tu as donné à Ton saint, Martin de Porrès, un coeur doux et humble pour qu’il se mette au service de l’humanité. Accorde-moi la grâce d’imiter son exemple. Guéris notre monde en désarroi. Saint Martin de Porrès, priez pour nous. Amen! Michel Manga, SVD

!I. On ne boude pas Dieu, on ne peut manifester l’indifférence lorsqu’il nous invite. Dieu ou rien. “Sans moi vous ne pouvez rien faire”(Jn 15, 5). Il arrive que nos activités privées aient la plus-value au-delà du spirituel. On s’excuse facilement lorsqu’il s’agit de Dieu. L’invitation de Dieu est une éléction, Il veut que là où Il est nous y soyons aussi. Qu’est-ce qui nous empêche d’être prompts à l’appel de Dieu? Saint Paul nous exhorte: rien ne peut nous séparer de L’Amour de Dieu (Rm 8, 30ss). Souvenons nous de ce riche qui après la récolte se disait “repose toi, mange et bois, fais la fête”. Dieu l’a qualifié d’insensé, car il a rélegué Dieu au second plan (Lc 12, 16-21). Jean Yangia, SVD.