LE RAYONNEMENT DU CHRIST SUR L’UNIVERS

RÉFLEXION SUR LES TEXTES BIBLIQUES DU DIMANCHE

Source de Photo: Facebook/Tolentino — Christ Roi

DATE: LE 20 NOVEMBRE 2022

LA SOLENNITÉ DU CHRIST ROI DE L’UNIVERS

PREMIÈRE LECTURE : 2 Samuel 5,1-3

PSAUME : Psaume 121

DEUXIÈME LECTURE : Colossiens 1,12-20

ÉVANGILE : Luc 23,35-43

Nous célébrons aujourd’hui la solennité du Christ Roi de l’univers qui marque également la fin de l’année liturgique C. Les lectures proposées mettent en exergue le rayonnement du Christ sur l’univers et la nécessité de s’ouvrir à son don d’amour qui nous fait entrer dans son royaume.

Dans la première lecture, David est oint pour être le Roi des douze tribus d’Israël. En effet, l’onction est un symbole de bénédiction, de protection et de capacitation; en d’autres termes, l’onction c’est le symbole de la manifestation de la volonté (choix) de Dieu sur quelqu’un en vue d’accomplir un plan particulier dans l’avancée du Royaume de Dieu (1 Jean 2,20; 2 Corinthiens 1,21-22).

Israël avait besoin d’un berger et David était ce berger là (Psaume 78,70-72). Il sied de noter que David était de la tribu royale de Judée (Genèse 49,10), né et élevé à Bethléem. Pour cette raison, il était à mesure d’établir la dynastie qui a amené le Christ dans le monde. En plus, être le Roi des douze tribus d’Israël pointait déjà à l’universalité du règne que le Christ devrait exercer sur l’univers.

Par extension, tout baptisé est incorporé dans la royauté du Christ en vue d’être le signe visible de l’avancée du Royaume de Dieu là où il se trouve. Cela est manifeste à travers les différents charismes dont le peuple chrétien doté pour l’édification du corps mystique du Christ qu’est l’Eglise.

Dans l’évangile, Saint Luc nous présente la royauté du Christ dans le contexte de la crucifixion: c’est sur la Croix que la royauté du Christ se révèle pleinement et le plan salvifique de Dieu s’accomplit avec la collaboration du bon larron: il reconnaît sa faute et présente son désir d’être avec le Christ dans son royaume, c’est-à-dire vivre dans le Christ et pour le Christ.

Oui, c’est dans un contexte de moqueries et d’insultes que l’évangéliste situe cette royauté du Christ: sur la Croix, le Christ règne en intercesseur : “Père, pardonne-leur (Luc 23,34), en pardonneur et bienfaiteur : “Aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le Paradis” (Luc 23,43), et en Fils confiant :”Père, je remets mon esprit entre tes mains” (Luc 23,46).

Le Christ est prêt à régner dans nos cœurs, dans notre monde, dans nos familles et dans nos relations interpersonnelles. Mais cela demande un dialogue franc comme celui du larron qui représente l’essentiel de ce qui doit être dit entre l’homme et son Sauveur. En effet, blessé par le péché et son cortège de misères, le bon larron ne voyait aucune autre issue, si ce n’est que se tourner vers Jésus pour recevoir la vie.

Cette solennité nous invite à avoir confiance en Jésus, le Roi de l’univers, à le servir la où nous sommes afin de régner dans le monde comme Lui: en intercesseur, en pardonneur et en nous abandonnant entre les mains de Dieu, notre Père qui nous a arrachés au pouvoir des ténèbres et nous a fait entrer dans le royaume de son Fils bien-aimé, par qui nous sommes rachetés et par qui nos péchés sont pardonnés (Colossiens 1,12-14).

PRIÈRE : Seigneur Jésus-Christ, que Ton règne d’intercesseur, de pardonneur et de Fils confiant soit présent dans mon cœur. Guéris notre monde en désarroi. Amen

Michel Manga, SVD

MISSIONNAIRES DU VERBE DIVIN

APOSTOLAT BIBLIQUE- PROVINCE SVD DU CONGO

“Que devant la lumière du Verbe et l’esprit de grâce se dissipent les ténèbres du péché et la nuit de l’incroyance. Et que le cœur de Jésus vive dans les cœurs de tous les hommes”. Amen (Saint Arnold Janssen)