RÉFLEXION SUR LES TEXTES BIBLIQUES DU JOUR (LA LITURGIE CATHOLIQUE)

DEUXIEME DIMANCHE DE CARÊME C

PREMIÈRE LECTURE: Genèse 15,5-12.17-18

PSAUME: Psaume 26 (27)

DEUXIÈME LECTURE: Philippiens 3,17—4,1

EVANGILE: Luc 9,28-36

THÈME: “CARÊME, TEMPS D’EXPÉRIENCE DE LA FOI”

Nous célébrons aujourd’hui  le deuxième dimanche de Carême. Les textes bibliques de cette liturgie mettent en exergue l’expérience de la foi à laquelle nous convie ce temps de Carême.

Dans la première lecture, Dieu promet à Abraham une descendance comme les étoiles du ciel. Cette promesse, selon l’entendement humain,  semblerait être une “utopie”, un “fantasme”; mais Abraham eut foi dans le Seigneur, c’est-à-dire il a dit: “oui, Dieu est capable de me donner une descendance comme les étoiles du ciel”.

En effet, la foi est une expression d’abandon total à ce que dit la Parole de Dieu; c’est voir dans ce qui dépasse l’entendement humain la puissance que  Dieu a de rendre toute chose possible et agréable à son temps (Ecclésiaste 3,11). Oui, il est le Dieu de la possibilité et de l’accomplissement (Luc 1,37).

De ce fait, grâce à sa Foi, abandon total, en Dieu, Abraham a été estimé juste. La justice de Dieu vient de la lumière de la foi, qui est une expression de notre rencontre ou union profonde avec Dieu. L’expérience de la foi d’Abraham a conduit à une alliance avec Dieu. Personne ne peut venir à Dieu dans la foi et rentrer comme il était venu. Notre expérience de foi doit conduire à une alliance avec Dieu, c’est-à-dire à une transformation qui rend Dieu présent dans notre vie.

Dans l’évangile, Saint Luc nous présente le récit de la transfiguration du Seigneur. En effet, Jésus monte sur la montagne pour prier, et pendant qu’il priait il fut transfiguré. La transfiguration telle que décrite dans l’évangile exprime un processus de changement qui vient de l’éclat de l’intérieur, c’est-à-dire l’expression de la foi, la conviction intérieure, l’union avec Dieu.

Lorque notre vie intérieure est illuminée par notre foi en Dieu, c’est-à-dire vécue dans l’abandon total à la volonté de Dieu, ce dernier se rend présent, car là où il y a la foi c’est là que Dieu se manifeste (Matthieu 8,13). Ainsi, la prière devient-elle un temps d’abandon entre les mains de Dieu pour que sa sainteté nous transforme, pour que sa lumière éclaire notre vécu quotidien.

Dans cette expérience de foi, les apôtres furent saisis de frayeur et du désir de demeurer dans la gloire du Christ. La frayeur ici fait allusion à la révérence, car devant la grandeur de Dieu c’est l’adoration qui est attendue de l’homme. Et comme toute expérience de foi conduit à une alliance avec Dieu, Lui-même révèle aux Apôtres la nouvelle alliance conclue avec le sang de son Fils: “Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi, Ecoutez-le”. 

Dès lors, notre alliance avec Dieu est basée sur l’écoute de la Parole de Jésus, c’est-à-dire l’obéissance à ce que son Fils nous a appris. Ce temps de Carême qui nous convie à la prière, au jeûne et au partage n’est rien d’autre qu’un moment de laisser Dieu révéler sa gloire à travers les circonstances de notre existence vécues dans la foi.

PRIÈRE: Seigneur Jésus-Christ, illumine mon être profond et Donne-moi toujours le désir de demeurer en ta présence. Guéris notre monde en désarroi. Amen

Michel Manga, SVD

MISSIONNAIRES DU VERBE DIVIN 

APOSTOLAT BIBLIQUE- PROVINCE SVD DU CONGO 

“Que devant la lumière du Verbe et l’esprit de grâce se dissipent les ténèbres du péché et la nuit de l’incroyance. Et que l’amour de Jésus règne dans le coeur de tous les hommes”. Amen (Saint Arnold Janssen)