MERCREDI DE LA XVIème SEMAINE DU TEMPS ORDINAIRE

RÉFLEXION SUR LES TEXTES BIBLIQUES DU JOUR (LA LITURGIE CATHOLIQUE). PREMIÈRE LECTURE: Exode 16,1-5.9-15 PSAUME: Psaume 77 EVANGILE: Matthieu 13,1-9

THÈME: “LA BONTÉ DIVINE”:“Fais de ta plainte un chant d’amour pour ne plus savoir que tu souffres”, dit-on! Voilà ce qui avait manqué aux enfants d’Israël en marche vers la terre promise. Tout le peuple s’est plaint parce qu’ils avaient faim. Le texte dit qu’ils se sont souvenus de marmites de viande qu’ils mangeaient en Égypte oubliant l’esclavage, la bastonnade, la misère de leurs travaux forcés dont ils étaient victimes en Égypte. Ils ont enlevé leurs yeux sur la promesse de Dieu- la terre promise – pour les fixer sur leur ventre. Lorsque toute notre réflexion se focalise sur le ventre, la raison et le coeur tombent en ruine. Le destin n’est pas une question de chance. C’est une question de choix. Il faut rester “focus “. Dans sa grâce et miséricorde, malgré leurs murmures, Dieu va répondre à leurs besoins. Toutefois, c’était en même temps une épreuve à laquelle Dieu les soumettait, c’est-à-dire voir s’ils croiraient et obéiraient à ses lois après avoir expérimenté sa grâce. L’histoire de l’exode ou la marche vers la terre promise nous concerne tous car il est question, de génération en génération, de la foi et la grâce de Dieu.

Dans notre pèlerinage à travers cette vie, nous sommes appelés à vivre de promesses de Dieu et non pas à questionner Dieu. En demandant à Dieu: Pourquoi ça?, on a l’impression que Dieu est redevable à nous. Non! Dieu est souverain et n’a besoin de rien expliquer à moins qu’il le veuille Lui-même; et même s’il nous expliquait ses plans, pourrions-nous les appréhender (Job 40,1-5; Isaïe 55,8-9; Romains 11,33-36). Lorsque les circonstances sont difficiles, nous avons tendance à prier: “Seigneur, comment puis-je sortir de cette situation” au lieu de : “Seigneur, que puis-je apprendre de cette situation”. Ce qui est important dans notre vie n’est pas comment s’en sortir, mais l’accomplissement des plans de Dieu et la gloire qu’il reçoit à travers notre foi et notre soumission à sa sainte volonté (Matthieu 6,33). En donnant la parabole du semeur, Jésus met en exergue le caractère bon et très souverain de Dieu. Dans sa largesse, il prend le risque sur tous les terrains possibles: le bord du chemin, le sol pierreux, les ronces et la bonne terre. La disposition intérieure de notre coeur détermine la qualité de vie que nous envisageons en écoutant la Parole de Dieu. Notre visée est de se transformer, grâce à la Parole de Dieu que nous écoutons, en bonne terre afin de produire les fruits du Royaume: l’amour, la joie, la patience, la compréhension, la miséricorde, etc. Peu importe ce que nous sommes aujourd’hui, si nous nous attachons à la Parole de Dieu et lui accordons une place de choix dans notre vie, nous porterons beaucoup de fruits. PRIÈRE: Seigneur Jésus-Christ, que Ta grâce transforme mon coeur afin qu’en recevant Ta Parole, que je porte les fruits du Royaume. Guérisnotre monde en désarroi. Amen Michel Manga, SVD!

MISSIONNAIRES DU VERBE DIVIN APOSTOLAT BIBLIQUE- PROVINCE SVD DU CONGO “Que devant la lumière du Verbe et l’esprit de grâce se dissipent les ténèbres du péché et la nuit de l’incroyance. Et que l’amour de Jésus règne dans le coeur de tous les hommes”. Amen (Saint Arnold Janssen)!