Homélie du jour: 25 novembre 2020

RÉFLEXIONS SUR LES TEXTES BIBLIQUES DU JOUR, MERCREDI DE LA XXXIVe SEMAINE DU TEMPS ORDINAIRE PREMIÈRE LECTURE: Apocalypse 15, 1-4 PSAUME: Psaume 97 EVANGILE: Luc 21, 12-19

I. “Mon Enfant, si tu t’offres à servir le Seigneur, prépare toi à l’épreuve. Fais-toi un coeur droit, arme-toi de courage. Attache-toi à lui, afin d’être exalté à ton dernier jour”. Ces versets de Siracide(2, 1-4), peuvent nous aider à comprendre la vie et le sors réservés à un disciple. Celui qui veut servir le Christ doit être prêt à la souffrance et persécution. Il n’ y a pas que ce panorama sombre pour les croyants, mais une lueur d’espoir y est. Le cantique de Moïse nous rappelle la victoire de Moïse face à Pharaon et son armée. Pareil pour ceux qui suivent l’Agneau chanteront le cantique de Victoire. Nul ne touchera à notre tête et notre langage sera inspiré (Ac 6, 11). Jean Yangia, SVD.

II. “LE TÉMOIGNAGE CHRETIEN”: Il y a toujours eu la persécution depuis que Caïn avait tué Abel (Matthieu 23, 34-36; Actes 4, 1…). Dans l’évangile Jésus avertit déjà ses disciples de la persécution qui va surgir, mais ce qui est important c’est le témoignage que ces derniers rendront. En effet, cette persécution des chrétiens a comme raison fondamentale le nom de Jésus. Ce que le monde peut dire sur nous importe peu, c’est le nom de Jésus qui doit être glorifié. La vie chrétienne est un choix fondamental: un choix qui porte sur les valeurs évangéliques que le Christ a enseignées. Le temps de la persécution nous donne également des opportunités pour le témoignage: il s’agit d’affirmer sa foi en Jésus-Christ (Actes 4–5; Luc 9, 26). Malgré la souffrance, Jésus nous demande de ne pas paniquer car tout concourt au bien de ceux qui aiment Dieu (Romains 8, 28). Jésus élargit le champ de la persécution jusqu’à nos proches comme fut Judas Iscariot, voire les membres de famille. Pour un chrétien, la trahison n’est plus une réalité qui puisse affecter son être profond ou conduire au désespoir: tout ce que le Christ a vécu devient notre cheminement et source d’encouragement (Luc 23, 28-29). Quelle que soit la grandeur de la perspective qui s’ouvre devant nous, de fois effrayante et décourageante, nous devons être sûrs qu’aucune situation ne devra être considérée comme bloquée. En toute adversité, sera menagée une occasion de rendre témoignage au nom de Jésus. Pour y parvenir, il faut être dans la prière et familier avec la Parole de Dieu, car la sécheresse spirituelle ne donne aucun élément d’illumination. Quand la défection menace ou que la lassitude nous gagne, nous puiserons l’énergie dans la constance du Christ (2 Thessaloniciens 3, 5). Ce qui est important ce n’est pas ce que les gens nous causent comme trouble, angoisse, etc, mais comment nous réagissons pour que le nom de Jésus soit glorifié. PRIÈRE: Seigneur Jésus-Christ, Tu as vaincu le monde. Que Ta grâce me rende vainqueur pour Ta plus grande gloire. Guéris notre monde en désarroi. Amen! Michel Manga, SVD