Homélie du jour: 21 novembre 2020

RÉFLEXIONS SUR LES TEXTES BIBLIQUES DU JOUR, PRÉSENTATION DE LA VIERGE MARIE PREMIÈRE LECTURE: Proverbes 8, 22-31 PSAUME: Psaume 44 EVANGILE: Luc 2, 15-19

I. Stérile pour le monde, fertile pour Dieu. Nous faisons mémoire de la présentation de la V. Marie notre Mère. Celle ci n’est pas mentionnée dans les Évangiles , c’est plutôt le protevangile de Jacques qui en parle. Présenter son enfant à Dieu est un acte de reconnaissance (offrande) et d’action de grâce à Dieu, le Maître de l’histoire. La question piège des Sadducéens sera sans succès. Ses pensées (Dieu) ne sont pas nôtres. La chasteté est le signe du monde futur. Au Ciel on ne se marie pas, on est comme des Anges. Notre Dieu est le Dieu des vivants. Ceux qui croient en lui ne meurent pas. Marie notre Mère est fertile à cause de son Oui, “tous les âges me diront Bienheureuse”. Jean Yangia, SVD.

II. “L’APPARTENANCE AU CHRIST”: Aujourd’hui, l’Eglise fait mémoire de la présentation de la Vierge Marie. La tradition nous transmet ce premier moment de l’existence de la Vierge Marie, celle qui a été présentée au Temple pour se livrer à Dieu et s’en remettre entièrement à Lui. En effet, il est donc tout à fait normal que la première coopération, la première réponse que la tradition nous ait gardée de Marie soit ce geste de consécration, car dans le plan merveilleux de Dieu le hasard n’existe pas (Jérémie 29, 11): tout commence et progresse graduellement vers son accomplissement (Luc 1, 45; Isaïe 55, 10-11). Il n’y a rien de plus joyeux que d’expérimenter divinement la miséricorde du Père et d’en vivre. Dieu prend toute la petite enfance de la Vierge Marie pour l’introduire et la cacher de façon unique dans son mystère. Tout commence dans le coeur de la Vierge Marie, ce premier geste de réponse, et c’est là que repose tout le mystère des voeux, tout le mystère de la consécration. La consécration est ce plus grand désir de s’abandonner à la seule conduite du Saint Esprit, se remettant totalement à son bon plaisir. Ce qui a de plus formel dans cette consécration c’est cette remise à Dieu pour ne plus s’appartenir, pour appartenir uniquement à la volonté aimante de Dieu, afin d’être son petit enfant, consacré à Lui, remis entre ses mains. Le livre des Proverbes nous révèle que Dieu nous a faits pour Lui-même, nous lui appartenons. En d’autres termes, toute bonne vie commence avec Dieu et se termine également avec Lui (Exode 19, 4). Et Saint Augustin disait: “Tu nous a faits pour toi Seigneur, et notre coeur est sans répos tant qu’il ne repose pas en toi”. Ce coeur de la Vierge Marie, comme Saint Luc nous dit dans son évangile, fut le lieu d’intimité profonde avec Dieu: elle retenait tout ce qui se passait et le méditait dans son coeur (Luc 2, 19). Dieu veut demeurer dans notre coeur: signe de l’amour, symbole de l’appartenance. Que la coopération de la Vierge Marie avec son Créateur nous apprenne à nous consacrer à Dieu, c’est-à-dire faire en sorte que notre vie reflète la bonté et l’amour de Dieu. PRIÈRE: Seigneur Jésus-Christ, Tu as consacré la Vierge Marie, Ta Mère, pour qu’elle soit Ta propre demeure. Fais que Ta lumière brille en moi afin que je sois le reflet de Ta bonté. Guéris notre monde en désarroi. Amen! Michel Manga, SVD