Homélie du jour: 8 novembre 2020

RÉFLEXION SUR LES TEXTES BIBLIQUES DU JOUR, XXXIIème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE, A PREMIÈRE LECTURE: Sagesse 6, 12-16 PSAUME: Psaume 62 DEUXIÈME LECTURE: 1 Thessaloniciens 4,13-18 EVANGILE: Matthieu 25, 1-13

” DANS L’ATTENTE DU SEIGNEUR”: Nous célébrons le XXXIIème dimanche du temps ordinaire. Les textes de la liturgie de ce dimanche nous exhortent à demeurer éveillés comme nous sommes dans l’attente du Seigneur. Le livre de la Sagesse nous révèle que ceux qui sont à la recherche de la sagesse la trouveront et, elle les guidera sur le chemin de la vie. La sagesse est comme une lumière qui brille dans un lieu obscur: elle éclaire notre chemin. Cette sagesse éternelle c’est Jésus-Christ qui est la lumière qui doit éclairer le monde (Jean 8, 12). Pour montrer à ses disciples comment est-ce qu’ils doivent rester éveillés, Jésus utilise la parabole de 10 vierges dont 5 étaient insensées et 5 autres prévoyantes. Cette parabole s’applique aussi bien à l’Eglise d’une façon générale qu’à chaque chrétien individuellement. L’huile dont parle l’evangile nous rappelle l’huile qu’on utilise pour les services du tabernacle (Exode 27, 20-21) qui est le symbole de l’Esprit de Dieu. Elle symbolise également la Parole de Dieu. L’Eglise doit prêcher la Parole de Dieu dans ce monde obscur et méchant (Philippiens 2, 12-16). Nous sommes appelés à témoigner du retour de Jésus avec patience (Apocalypse 3, 10). Sans l’Esprit de Dieu et la Parole de Dieu, il n’y aura pas de vrai salut. Lors de notre baptême, nous avions reçu l’Esprit de Dieu et Jésus nous a confié sa Parole afin que nous allions faire des disciples (Matthieu 28, 19). Ce qui est intéressant dans cette parabole c’est le fait qu’au début toutes les lampes étaient allumées. Mais au fur et à mesure que le temps passait, certaines vierges devenaient prévoyanteset et d’autres insensées. C’est ce qui nous arrive souvent. Lorsque nous écoutons la Parole de Dieu au début, nous sommes pleins de zèle et d’enthousiasme pour témoigner du Christ. Mais après, on se fatigue et le feu de l’Esprit Saint et de la Parole de Dieu s’éteint parce qu’on n’a pas entretenu sa vie spirituelle. On entend souvent des paroles telles que: “Moi, je priais beaucoup”, “J’étais un engagé”, etc. La question relative au salut reste pertinente aujourd’hui: “Qu’est-ce que je suis devenu aujourd’hui?”; “où suis-je avec ma vie en Jésus ?”, “suis-je guidé par l’Esprit de Dieu et la lumière de sa Parole?”. PRIÈRE: Seigneur Jésus-Christ, Tu m’as montré le chemin de la vie éternelle. Fais que les réalités du monde n’éteignent pas le feu de ma foi. Guéris notre monde en désarroi. Amen Michel Manga, SVD