Homélie du jour: 25 octobre 2020

RÉFLEXION SUR LES TEXTES BIBLIQUES DU JOUR, DIMANCHE DE LA XXXème SEMAINE DU TEMPS ORDINAIRE, A PREMIÈRE LECTURE: Exode 22, 20-26 PSAUME: Psaume 17 DEUXIÈME LECTURE: 1 Thessaloniciens 1, 5-10 EVANGILE: Matthieu 22, 34-40

“APPEL À L’AMOUR VÉRITABLE“: Les expériences vécues ont toujours eu un impact dans la vie des gens. Certaines personnes deviennent meilleures et d’autres pires. Dieu, à travers Moïse, rappelle aux enfants d’Israël la situation qu’ils avaient vécue en Égypte: ils étaient une fois des immigrés. Il n’y a pas un meilleur sentiment que de se sentir chez soi ou bien accueilli. Depuis le commencement de l’histoire du salut, Dieu a toujours eu une préférence pour les pauvres, les veuves, orphelins et les étrangers (Lévitique 19,9-10; Deutéronome 14,28-29; Isaïe 1,23; Jérémie 7,6 etc). Cela veut dire que ceux qui sont en position de force ne doivent pas exploiter les faibles, mais ils doivent leur donner l’aide dont ils ont besoin (Lévitique 25,35-38; Deutéronome 15,7-11). Peu importe notre expérience de la vie, Dieu nous invite à avoir un coeur miséricordieux, un coeur compatissant. Ce n’est pas parce que j’ai souffert que les autres doivent ipso facto passer par la même expérience. Dans l’évangile, Jésus résume tous les commandements qui doivent guider l’agir humain par l’amour de Dieu et du prochain. Il cite le “shema”, “écoute” (Deutéronome 6,4). C’est une déclaration de foi récitée chaque jour par un vrai juif. L’amour de Dieu n’est pas une affaire de sentiments. Un vrai amour implique la volonté et le coeur. Là où il y a l’amour, c’est là qu’on peut trouver le service et l’obéissance. En plus, l’amour de Dieu ne se sépare pas de l’amour du prochain. Celui qui fait l’expérience de l’amour de Dieu, il est façonné par le feu de cet amour et devient un partisan de l’amour pour ses frères et soeurs (1 Jean 3,10-18; 4,7-21). Si notre amour pour le prochain n’a pas Dieu comme soubassement nos efforts d’aimer seront vains. Notre contemplation de Dieu doit nous conduire au service des autres. Quitter l’église pour rendre service aux autres c’est quitter Dieu pour trouver Dieu. Si nos prières ne façonnent pas notre regard envers le prochain, nous sommes loin d’avoir fait la vraie expérience de l’amour de Dieu. PRIÈRE: Seigneur Jésus-Christ, Tu m’as aimé et Tu t’es livré pour moi. Donne-moi la grâce de sentir toujours les effets de Ta Rédemption et d’en vivre pour les autres. Guéris notre monde en désarroi. Amen! Michel Manga, SVD