Homélie du jour: 24 octobre 2020

RÉFLEXION SUR LES TEXTES BIBLIQUES DU JOUR, SAMEDI DE LA XXIXème SEMAINE DU TEMPS ORDINAIRE PREMIÈRE LECTURE: Ephésiens 4, 7-16 PSAUME: Psaume 121 EVANGILE: Lc 13,1-9

I. “LES TRAGÉDIES HUMAINES ET LA VOLONTÉ DIVINE“Jésus se heurte à une situation politique que les gens évoquent pour le piéger. Il s’agit du massacre de Pilate dont plusieurs juifs furent des victimes et l’écroulement de la tour de Siloé. Comme Jésus montait à Jérusalem, tout ce qu’il pouvait dire devrait arriver aux oreilles de Pilate. Et s’il ignorait catégoriquement le sujet, ces gens l’auraient accusé de soutenir l’oppression romaine.Jésus amène la discussion à un autre niveau. Au lieu de discuter de péchés de Pilate, il fait face aux péchés des gens qui l’interrogent. En effet, pour Jésus les tragédies humaines ne sont pas toujours une punition divine et que nous ne pouvons pas jouer avec Dieu et espérer s’échapper au jugement. Il est souvent facile de parler de fautes des autres que de faire face à notre propre état d’esprit. La réalité est que nous sommes tous pêcheurs (Romains 3,23); raison pour laquelle chaque événement humain doit nous interpeller afin de rechercher la face de Dieu (Isaïe 55,6). Tout ce qui arrive aux autres doit nous interpeller et nous devons toujours reconnaître que nous ne sommes pas plus parfaits qu’eux. Dieu attend de nous la conversion du coeur afin que nous portions les fruits de son Royaume. Selon Lévitique 19,23-25, les fruits d’un nouvel arbre n’étaient pas mangés les trois premières années, et que la 4e année la récolte appartenait au Seigneur. Ainsi, le cultivateur devrait attendre la 5e année. Maintenant, cet homme dont parle l’évangile attendait déjà depuis 7 ans. Raison pour laquelle il voulait couper cet arbre. Dieu est gracieux et patient envers nous (2 Pierre 3,9). Il nous encourage d’embrasser le chemin de la conversion et de l’humilité afin de porter beaucoup de fruits (Matthieu 3,7-10). Au cas contraire, nous serons loin de Lui et le jour du jugement nous serons jetés dehors.Mais si nous acceptons la grâce de Dieu dans notre vie, l’Esprit Saint nous rendra capables de construire le corps du Christ qu’est l’Eglise. Nous avons tous reçu de Dieu quelque chose que nous devons faire valoir pour l’édification de son Église (Ephésiens 4,7-16).PRIÈRE: Seigneur Jésus-Christ, Ta Parole m’interpelle et m’invite à la conversion. Fais que je me reconnaisse toujours nécessiteux de Ta grâce. Guéris notre monde en désarroi. Amen! Michel Manga, SVD

II. Christ source de notre croissance. “L’Eglise est le lieu où L’évangile est annoncé en contradiction avec l’esprit du monde”. Celle-ci est le don de Jésus. Sa mission prémière est d’annoncer la Vérité qui est le Christ. À travers Elle, nous formons le Corps du Christ. St Paul nous montre le rôle de l’Église. C’est aussi “Etre au service de la réconciliation, justice et paix” (Afr Mun). Tout au tour de l’Église, le malin rode pour distraire mais aussi nous éloigner du salut. Ce sont les faux prophètes qui amènent le peuple de Dieu dans l’ignorance. Donne-nous, Seigneur, l’esprit de discernement, afin que nous soyons à même d’écouter le mouvement de l’Esprit qui nous parle. Jean Yangia, SVD.