XVIIIème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE B

RÉFLEXION SUR LES TEXTES BIBLIQUES DU JOUR (LA LITURGIE CATHOLIQUE) PREMIÈRE LECTURE: Exode 16,2-4.12-15 PSAUME: Psaume 77 DEUXIÈME LECTURE: Ephésiens 4,17.20-24 EVANGILE: Jean 6,24-35

THÈME: “LA MANIFESTATION DE LA BONTÉ DIVINE”. Nous célébrons aujourd’hui le XVIIIème Dimanche du Temps Ordinaire de l’année liturgique B. Les textes bibliques qui nous sont proposés illustrent la bonté de Dieu dans l’histoire du salut. Dans la première lecture, le peuple d’Israël récrimine contre Moïse et Aaron à cause de la faim. Peu de jours plus tôt, ce peuple chantait le cantique de la délivrance. Mais quand il y a eu une situation de crise, il a vite oublié tout ce que le Seigneur avait fait pour lui. En effet, quand Dieu a fait sortir Israël d’Égypte, ce ne fut certainement pas dans le but de le laisser mourir de faim et de soif dans le désert; Israël devrait le comprendre afin de marcher dans l’étroite communion de cet amour que Dieu avait manifesté à son égard. Le coeur humain a du mal à croire à l’amour parfait de Dieu (Genèse 3,1-6). C’est aux mensonges du malin qu’on prête souvent une oreille attentive (Genèse 3,5). Avoir une courte mémoire nous conduit très souvent au manque de reconnaissance et de confiance; raison pour laquelle même les relations interpersonnelles se brisent très vite. Nous oublions très vite les bienfaits à cause d’une petite crise (Ephésiens 1,11; Romains 8,17; Galates 4,7). À ces actes odieux d’ingratitude, Dieu va répondre en révélant sa bonté. Il leur donne la manne ( en hébreu “man hu”, c’est-à-dire “Qu’ Est-ce que c’est” car les enfants d’Israël étaient ignorants). Mais Dieu dit à Moïse: “Le peuple sortira pour recueillir sa ration…et je vais le mettre à l’épreuve: je verrai s’il obéit ou non à ma loi”.

En d’autres termes, le Seigneur attendait qu’après cette expérience Israël grandisse dans la foi et marche selons ses préceptes afin de contribuer à se baigner dans les bénédictions de l’Eternel. Voilà pourquoi même dans l’évangile d’aujourd’hui, Jésus condamne l’aveuglement spirituel des juifs qui les empêche de reconnaître Celui qui était au milieu d’eux: “Le Bienfaiteur de la manne”. Il était présent, le Pain de vie, mais méconnaissable. Pour Jésus, en effet, le miracle de la multiplication des pains devrait faire naître en eux la foi. Dans l’évangile selon Saint Jean, le miracle est seulement un signe qui doit conduire à la découverte de la présence divine, laquelle découverte fait naître la foi. Voilà pourquoi Jésus leur dit: “Vous me chercher, non parce que vous avez vu des signes, mais parce que vous avez mangé du pain et que vous avez été rassasiés”. Jésus nous lance une invitation: “Ne travaillez pas pour la nourriture qui se perd, mais pour celle qui se garde jusque dans la vie éternelle”. C’est grandir dans la connaissance de sa Parole, c’est se distinguer dans la préservation des valeurs chrétiennes qui révèlent la puissance et la bonté de Dieu à l’humanité. Pourquoi suis-je à la recherche du Christ? Qu’est- ce que mon expérience chrétienne a déjà changé en moi?. PRIÈRE: Seigneur Jésus-Christ, Tu es la Bonté par excellence. Que Ta Parole de vie fasse naître en moi une foi solide afin que je m’ouvre toujours à ce qui demeure pour la vie éternelle. Guéris notre monde en désarroi. Amen! Michel Manga, SVD.

MISSIONNAIRES DU VERBE DIVIN APOSTOLAT BIBLIQUE- PROVINCE SVD DU CONGO “Que devant la lumière du Verbe et l’esprit de grâce se dissipent les ténèbres du péché et la nuit de l’incroyance. Et que l’amour de Jésus règne dans le coeur de tous les hommes”. Amen (Saint Arnold Janssen)!