Homélie du jour: 27 novembre 2020

RÉFLEXION SUR LES TEXTES BIBLIQUES DU JOUR, VENDREDI DE LA XXXIVème SEMAINE DU TEMPS ORDINAIRE PREMIÈRE LECTURE: Apocalypse 20, 1-4.11-15 PSAUME: Psaume 83 EVANGILE: Luc 21, 29-33

I. Jésus doit revenir pour juger le monde et restaurer le Royaume de Dieu. Quant à nous, il nous faut une attention et de la vigilance, on a pas droit à la distraction. En attente du jour du Fils de l’homme, il sied aussi d’être prudent. La première lecture encourage les martyrs sur le rétablissement de la Volonté de Dieu qui doit être faite sur la terre comme au Ciel. Le mal et la mort n’auront plus le dernier mot. La nouvelle Jérusalem venue d’en haut, c’est l’Église qui est une barque qui embarque les élus pour la noce. Sa mission est de combattre l’oeuvre du diable et de sauver les perdus. Ceux qui font le mal seront jugés et condamnés (2nde mort), les croyants vivront pour l’éternité. Jean Yangia, SVD.

II. “DANS L’ATTENTE DU SEIGNEUR”: Chaque fin de l’année liturgique nous prépare à la venue du Seigneur. Et Jésus lui-même parlait de sa venue en faisant référence à Jérusalem. Voir la destruction de Jérusalem c’est comme si l’histoire du monde touchait à sa fin. En effet, il sied de savoir qu’entre la prise de Jérusalem et l’avènement de Jésus se situent les temps des païens: c’est un moment de persécutions et calamités; un temps où les ennemis du Christ essayeront de prétendre régner et tout contrôler, voire détruire les élus (Matthieu 10, 22; Jean 15, 20). Dans notre vie chrétienne, nous fairons face à des pareils moments: tout ne semble pas bien marcher, on est persécuté, on fait face à la honte, déception, et l’on croit que tout touche à sa fin. Cependant, le Christ nous invite à la persévérance (Luc 21, 19). Il est vrai qu’aucune attente ne se vit sans inquiétude. Attendre longtemps rend parfois tout incertain. Dans l’évangile d’aujourd’hui, Jésus nous demande de garder la paix dans son attente. Tant que le figuier ne bourgeonne pas, il faut être patient et au travail (Matthieu 24, 46). Il est évident que nous n’avons aucune prise sur le règne de Dieu. Nous devons nous contenter de ce qui est à notre disposition afin d’en rendre un bon témoignage. Tout ce que nous faisons comme expériences aujourd’hui passera, mais sa Parole ne passera jamais. En d’autres termes, le discernement chrétien doit nous amener à nous attacher à ce qui a une valeur d’éternité: l’amour, la paix, le pardon, le don de soi, etc. Jean, dans sa vision, décrit ce temps de la fin comme un moment où Satan n’a plus d’emprise sur les élus car les anges de Dieu interviendront pour le précipiter dans l’abîme avec tous les ennemis de la Croix du Christ: ceux qui abandonnent la foi pour les choses de ce monde. PRIÈRE: Seigneur Jésus-Christ, Tu T’es livré sur la Croix pour me libérer de l’emprise de Satan. Donne-moi la grâce de persévérer dans le combat de la foi. Guéris notre monde en désarroi. Amen! Michel Manga, SVD