Homélie du jour: 13 novembre 2020

RÉFLEXIONS SUR LES TEXTES BIBLIQUES DU JOUR, VENDREDI DE LA XXXIIème SEMAINE DU TEMPS ORDINAIRE PREMIÈRE LECTURE: 2 Jean 1, 4-9 PSAUME: Psaume 118 EVANGILE: Luc 17, 26-37

I. “LE JOUR DU SEIGNEUR”: La manifestation du règne de Dieu était au coeur de la préoccupation juive. Dans les versets précédents, la réponse de Jésus s’opposait à toute sorte de spéculation sur la fin du monde. L’évangile de ce jour va dans le même sens, mais de façon plus accentuée: ce sera une très grande surprise, n’offrant même pas la possibilité de se préparer à quoi que ce soit. Jésus évoque deux grands événements de l’Ancien Testament pour montrer le caractère surprenant de son jour: le temps de Noé et de Sodome. En effet, les gens de ces temps s’étaient lancés dans l’activisme. Jésus mentionne les activités courantes de la vie humaine: manger, boire, se marier, etc. Ce sont des choses qui procurent le plaisir au coeur de l’homme. En réalité, ces activités ne sont pas mauvaises, mais Jésus veut que Dieu soit au centre de toute notre entreprise. Tout ce que l’homme fait sans l’implication de la grâce de Dieu finit par se révéler inutile et vanité (Jean 15, 5). En outre, il sied de noter que l’homme a été créé pour connaître, aimer et servir Dieu. Mais lorsqu’il se donne de tout son coeur seulement à ce qui lui procure les plaisirs charnels sans un discernement d’esprit, il sera surpris par la soudaineté du jour du Seigneur (2 Pierre 3, 10). Jésus révèle également le caractère irrévocable et absolu du jugement: l’un sera pris, l’autre laissé. Ce jugement sera là où chacun se trouvera. Loin est l’idée de nous faire peur, car Dieu ne veut perdre aucun de ses enfants (Ezéchiel 18, 32; Jean 10, 10). La vie chrétienne se caractérise par un éveil d’esprit, grâce à la prière et la méditation sur la Parole de Dieu afin que les activités quotidiennes ne nous éloignent pas de la finalité de notre existence: l’union profonde avec Dieu (Apocalypse 3, 20). PRIÈRE: Seigneur Jésus-Christ, Tu es la raison de mon existence. Ne permets pas que les événements du monde m’éloignent de la vraie vie que Toi seul peux donner en plénitude. Guéris notre monde en désarroi. Amen! Michel Manga, SVD

II. Jésus cite 3 activités majeures qui surplombent nos vies: manger, boire et la jouissance corporelle (le verbe grec gaméo et substantif gamete ou gamic, renvoit à la sexualité). Lorsqu’on se laisse emporter par le plaisir corporel et la satisfaction de ses passions, on finit par oublier qu’il y a Dieu et une autre vie. Soignons notre vie spirituelle et nourrissons-la par l’écoute et la mise en pratique de la Parole de Dieu. Il y a un sort réservé à ceux qui font fi de l’appel de Jésus comme Jadis avec Noé et Lot. Pour ne pas périr: Aime Dieu, aime ton ego. Voilà la Loi. Le chrétien doit avoir une vie sobre et simple. Le jugement est individuel. L’ Aigle suis là où il y a son salut. Jean Yangia, SVD