Homélie du jour: 27 octobre 2020

RÉFLEXIONS SUR LES TEXTES BIBLIQUES DU JOUR,

MARDI DE LA XXXe SEMAINE DU TEMPS ORDINAIRE

PREMIÈRE LECTURE: Ephésiens 5, 21-33 PSAUME: Psaume 127 EVANGILE: Luc 13, 18-21

I. “LE REGNE DE DIEU”.

La manifestation du regne de Dieu était au coeur de la préoccupation de tout juif. Ce fut un bouleversement que tout bon juif attendait. Toutefois, tout ce que Jésus avait dit et fait avait révélé ce règne de Dieu (Actes 10,38). En d’autres termes, Jésus était le signe visible du règne de Dieu.

En effet, Jésus utilise deux paraboles pour illustrer la manifestation du règne règne de Dieu. La graine de moutarde illustre la visibilité de la croissance extérieure du règne de Dieu et le levain indique la manière invisible de la manifestation ce règne.

Lorsque nous écoutons la Parole de Dieu, nous commençons comme la graine de moutarde: toute petite, mais au fur et à mesure que nous nous s’y attachons et la mettons en pratique, nous devenons un signe d’espérance pour le monde. C’est dire que notre foi en Jésus-Christ doit nous aider à devenir une source d’inspiration pour les autres (Matthieu 5,13-16; Philippiens 3,20).

Notre monde d’aujourd’hui a besoin des gens qui puissent témoigner du Christ, devenant ainsi un point de référence et d’orientation vers le Royaume des cieux. Suis-je prêt à m’engager pour la cause du règne de Dieu?

En plus, le règnede Dieu se manifeste parfois d’une manière inattendue et invisible. Il est comme le levain qui fait gonfler la pâte de farine d’une manière invisible. Même si nous ne voyons pas encore grand chose dans notre témoignage du Christ, Dieu fait grandir son Royaume dans les coeurs des gens. Ayons confiance en Dieu. Même si nous n’avons rien de grand aujourd’hui, demain la grâce de Dieu va se manifester en nous.

Le monde attend beaucoup de nous, parfois à sa manière. Nous devons nous attacher au Christ pour que sa grâce nous fasse grandir et que nous devenions des gens sur qui les autres peuvent compter.

Partout où l’Evangile est prêché et vécu, même si c’est d’une manière aussi pauvre que ce soit, la force de Dieu va se déployer, car rien n’est impossible à Dieu (Luc 1,37).

PRIÈRE: Seigneur Jésus-Christ, Tu m’as révélé le règne de Ton Père dans tout ce que Tu as dit et fait. Fais que je j’y trouve la vraie manière de témoigner de Toi. Guéris notre monde en désarroi. Amen!

Michel Manga, SVD

II. Le code domestique nous invite à un amour parfait au sein d’une famille qui par vocation est l’école de la sainteté. Pas de rapport de force: “c’est moi qui fait la loi”. Paul introduit son exhortation par l’invitation à la soumission mutuelle. Celui qui se soumet a la vertu d’humilité. Les femmes doivent obéir aux époux comme l’Eglise et le Christ. Au fait, ce qui est démandé aux époux va loin. Aimer vos femmes comme le Christ a aimé l’Eglise. Le Christ s’est fait Serviteur au milieu de nous. Il a même accepté de mourir pour l’Eglise. Voilà L’Amour qui doit bâtir nos familles. La famille est l’Eglise domestique. Pour changer le monde, faisons de nos familles une école.

Jean Yangia, SVD.