Homélie du jour: 13 octobre 2020

RÉFLEXION SUR LES TEXTES BIBLIQUES DU JOUR, MARDI DE LA XXVIIIe SEMAINE DU TEMPS ORDINAIRE PREMIÈRE LECTURE: Galates 5, 1-6 PSAUME: Psaume 118 EVANGILE: Luc 11,37-41

I. “LA FOI AGISSANTE “ Jésus et les Pharisiens avaient des points de vue diamétralement opposés. Les Pharisiens accusaient Jésus de négliger leurs us et coutumes et Jésus s’opposait au légalisme des Pharisiens. En effet, les Pharisiens avaient entretenu un certain comportement exigeant et rigoureux vis-à-vis de la Loi de Moïse, mais cela n’avait aucun impact sur leur vie intérieure. Jésus qualifiait cela de l’hypocrisie, car leurs pratiques internes et externes ne correspondaient pas. Jésus s’inscrit en faux contre la manière dont les Pharisiens cultivent la loi pour la loi, la règle pour la règle, mais tuent l’amour en eux et autour d’eux. La conformité de la vie à un simple code de pratique comme faisaient les Pharisiens n’est pas adhésion réelle à la volonté de Dieu. Si notre vie se base sur certaines pratiques qui ne transforment pas notre vie de chrétien, alors nous nous trompons. Jésus est venu nous libérer du légalisme et du conformisme sans coeur. Pour Jésus, la vraie religion doit conduire l’homme à s’abandonner entièrement à Dieu afin d’une possible union profonde avec Lui (Joël 2,13). C’est une invitation à embrasser la foi sans laquelle personne ne peut plaire à Dieu (Hébreux 11,6). Notre effort de chaque jour doit être de faire en sorte que notre vie intérieure, ce que Dieu seul voit, soit agréable à ses yeux et nous amène à la charité véritable (1 Jean 3,16). Saint Paul nous rappelle que vivre de cette façon ne peut être le fruit d’une quelconque pratique extérieure, mais de la foi, une foi agissante: c’est la foi en Jésus-Christ. Sur quoi s’attelent nos enseignements aujourd’hui? Nos us et coutumes peuvent-ils révéler l’amour de Dieu et du prochain ? Que le Seigneur nous aide à nous abandonner entièrement à Lui. PRIÈRE: Seigneur Jésus-Christ, c’est à travers Ton sacrifice que Tu m’as libéré du légalisme sans amour. Donne-moi la grâce de m’attacher à Toi et d’aimer sans partage. Guéris notre monde en désarroi. Amen! Michel Manga, SVD

II. “Vous les pharisiens, vous purifiez l’extérieur de la coupe et du plat, mais à l’intérieur de vous-mêmes vous êtes remplis de cupidité et de méchanceté. Insensés! ” (Lc 11, 37-41). Un reproche très direct et pertinent envers son hôte. Jésus fustige ce comportement pharisien consistant à donner une bonne impréssion (apparence), alors que notre intérieur nous distancie de Dieu. Le Seigneur veut au fond de nous la vérité et l’authenticité. Les pharisiens sont des juifs pieux, fidèles à la loi de Moïse… Ils ajoutent encore des lois supplementaires en vue de se rapprocher de Dieu. Comme Paul le dit, ce qui compte, c’est la Foi qui sauve. Evitons d’être des Pharisiens modernes. Jean Yangia, SVD