La compassion d’une mère

RÉFLEXION SUR LES TEXTES BIBLIQUES DU JOUR (LA LITURGIE CATHOLIQUE )DATE: LE 15 SEPTEMBRE 2020 MEMOIRE DE NOTRE-DAME DES DOULEURS PREMIÈRE LECTURE: Hébreux 5,7-9PSAUME: Psaume 30EVANGILE: Jean 19,25-27THÈME: “LA COMPASSION D’UNE MERE”Le mystère de l’exaltation de la Croix nous amène à penser, un jour après, à la Vierge Marie dont le coeur a été transpercé par le sacrifice de son Fils. En effet, la dévotion à Notre-Dame des douleurs fut déjà attestée pendant l’époque patristique. Mais c’est au XIVe Siècle qu’apparaît, dans la liturgie, le premier office consacré à la Compassion de Marie.Saint Jean-Paul II disait: “La fête de l’Assomption nous révèle que seuls ceux qui communient aux souffrances du Christ sont aussi appelés, moyennant leurs propres souffrances, à prendre part à sa gloire”.Déjà à la présentation de Jésus au Temple, Syméon avait annoncé le mystère de Notre-Dame des douleurs dont nous faisons mémoire aujourd’hui: “Vois, ton fils, qui est là, provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de division. Et toi-même, ton coeur sera transpercé par une épée…” (Luc 2,33-35).Cette prophétie se réalisa dans la vie de Marie. Avec la passion du Christ, le coeur de Marie fut transpercé. Être témoin de la souffrance de son fils ne peut être qu’un moment de douleurs et de chagrins. Marie suit son fils sur le chemin du calvaire en larmes jusqu’au pied de la Croix (Jean 19,25). Et là, elle recueille au nom de chacun de ses enfants l’amour répandu dans le sang de son Fils, laissant ainsi le glaive pénétrer son propre coeur. Il s’agit bien, dans ces septs douleurs, d’une plénitude de souffrance humaine que la mère de Dieu a acceptée d’endurer. Douleur vécue dans la paix et la joie profondes, dans un élan de foi, d’espérance et de charité qui reconnaît, dans ce bon plaisir du Père, la Rédemption offerte à tout le genre humain. Au plus profond de cette souffrance, Marie vit le “Fiat” de l’Annonciation dans une plénitude nouvelle, celle d’un coeur que l’épreuve et l’offrande n’ont cessé de creuser. C’est dans cette pauvreté que Marie reçoit Jean (Jean 19,25-27), et toute l’Eglise; c’est à cette offrande totale que l’Eglise nous invite aujourd’hui pour achever en notre chair ce qui manque aux souffrances du Christ.PRIÈRE: Seigneur Jésus-Christ, Ton sacrifice sur la Croix a été le point culminant des douleurs de Ta Mère que Tu nous as confiée lorsque Tu étais sur la Croix. À sa prière, reçois tout mon être et façonne-le en un vrai disciple. Guéris notre monde en désarroi. Marie, Mère de sept douleurs, Priez pour nous. Amen!

Michel Manga, SVD

MISSIONNAIRES DU VERBE DIVIN APOSTOLAT BIBLIQUE / CAB-BDD (Province SVD du Congo)”Que devant la lumière du Verbe et l’esprit de grâce se dissipent les ténèbres du péché et la nuit de l’incroyance. Et que l’amour de Jésus règne dans le coeur de tous les hommes”. Amen!